<<<

 

LA MOITIÉ DU CIEL ET NOUS

ARMAND GATTI

 
 

En clôture du festival "Nous, la forêt qui brûle", première de la création 2016 de "La Moitié du ciel et nous". Consultez et soutenez le projet pour la Parole errante demain, ici !

Le gouvernement de Bonn veut mettre fin à la R.A.F (Fraction Armée Rouge). Tous les moyens sont bons. En particulier, réprimer ceux qui s’élèvent contre leurs conditions de détention : chambre d’isolement, privation sensorielle. C’est d’ailleurs au cours d’une grève de la faim contre ces mêmes conditions de détention qu'Holger Meins va mourir en prison. Gatti a beaucoup fréquenté le mouvement dont la plupart des membres de la R.A.F sont issus. Il a connu Ulrike Meinhof qui est maintenant incarcérée à la prison de femmes de la Lehrterstrasse avec plusieurs de ses camarades. C’est avec elles qu’il va écrire cette pièce. Par l’intermédiaire de ses avocats. Dialogue souvent difficile, Gatti ne partage pas les thèses de la R.A.F, mais dialogue maintenu jusqu’au bout. ..

 

Texte : Armand Gatti

Mise en scène : Matthieu Aubert

Scénographie : Stéphane Gatti.

Assistant : Joël Zoumana

Avec Audrey Layris-Vergès, Ilyes Mniai, Déborah Portnoï, Nicolas Sers, Tess Tracy

Durée : 1h30.

Coproduction : Idéokilogramme / La Parole Errante