Petite histoire


Depuis 2003, nous sommes actifs sur la scène théâtrale professionnelle sous le nom de IDEOKILOGRAMME, structure de production qui se partage par trois activités : La création / L'action en territoire (Les expériences) / La revue Nawak. 


Nos projets se définissent par une filiation directe à Armand Gatti et La Parole Errante, fortement liés à la création de la structure. Par un engagement de solidarité sociale. Par un théâtre, des artistes et des écritures ancrés dans le contemporain. Par une réflexion engagée et critique de notre société. Par une capacité à s'adresser à tous, à travailler avec plusieurs types de publics et à s'adapter à différents lieux de représentations.


A Ideokilogramme collaborent metteurs en scènes, auteurs, comédien(nes), choristes et techniciens : Matthieu Aubert, Nicolas-Claude Leroy, Frédérick Darcy, Thérése Bonnetat, Didier Billon, Héloise Valézy, Sarah Lazarus, ainsi que Les Bons Camarades et La Petite Fabrique.


En 2009 après avoir sillonné Paris, Strasbourg, Limoge, la Corrèze, le nord de la France et Zagreb, nous nous installons à Montpellier.


Confiant dans notre savoir-faire nous réalisons un projet d'envergure, une expérience participative autour d'Armand Gatti à la Mosson sous le titre La Traversée des langages. Le projet s'accompagne de multiples actions parallèles (rétrospective cinématographique de Gatti, lectures, expositions et publication d'un livre aux Editions de L'Entretemps).


Depuis, comme il est impossible de décrocher de l'hospitalité montpelliéraine nous avons continué à expérimenter un théâtre collectif et ouvert à tous.


La création


Depuis 2012 nous sommes en résidence à l'Espace Culturel du CHRU de Montpellier. Au cours de cette résidence nous avons mis en scène en 2015 Les Monstres d'ici ou Voilà la France passant en baraque de foire par Vichy de F.Darcy et La Cigogne d'Armand Gatti.


Cri Caillou Brisé a été crée en 2015 en Suisse en partenariat avec le Stamm Studio de Porrentruy, SAS de Delémont et le Centre Culturel de la Prévôté à Moutier.


2007 / 2008 Bataille Infini + Goya (Vinci Brughel Michel Ange) de F. Darcy - Epopée et récit sur les représentations de la guerre en confrontant la conception ancienne avec celle de notre époque et l'image filmée. La pièce a été jouée une dizaine de fois à la suite d'une résidence au Vieux-Château de Vicq-sur-Breuilh dans le Limousin.


2003 / 2005 - Le Théâtre de Tout et Les Échos de l'abîme de Frankétienne. Le Cri des cendres de Frédérick Darcy.


Les expériences collectives et actions en territoire


A la suite de La Traversée des langages d'A. Gatti, nous avons poursuivi notre implication sur Montpellier dans les quartiers de la Mosson et d'Aiguelongue. Cette implication est marquée par la réalisation d'expérience gratuite et ouverte à tous en partenariat avec les institutions publiques (voir en fin de page) et des associations comme Défi 34, Musique Sans Frontière ou encore le Centre Social CAF de la Mosson.


Août 2015. Le Cheval qui se suicide par le feu d'A. Gatti, avec 10 stagiaires de 18 à 27 ans de Montpellier et du Jura Suisse : La pièce interroge la place de l'individu dans les grands mouvements d'émancipations collectifs (en partenariat avec la Parole errante, centre de création d'A. Gatti à Montreuil).


2014 - Les Résonances du Code Noir de F. Darcy, en collaboration avec le musicien haïtien Bob Bovano, texte faisant le pont entre l'économie de la traite des noirs et l'économie néo-libérale, tout en abordant les mouvements d'émancipation.


En 2011 - L'Archipel des chaos. Ce projet a été décliné en plusieurs actions : une expérience de création collective, atelier d'écriture avec des primo-arrivants, créations d'affiches avec des enfants du quartier de la Mosson et réalisation d'installation avec les étudiants de l'école des beaux arts de Montpellier.


La revue Nawak


De nouveaux numéros en vue pour la revue poétique bi-annuelle NAWAK, dont nous venons de sortir le numéro 5. La revue se fait en collaboration avec l'imprimerie associative Papier Gâchette de Strasbourg.

Lien de la revue : http://www.revue.nawakblog.com/


En plus des expériences et de la réalisation d'atelier, nous réalisons des événements interdisciplinaires comme en 2006 avec « L 'humanisme est-il un colonialisme » série de conférence, de rencontre, de projection de films et de lecture sur le rapport de notre histoire à la période couvrant celle de l'histoire de l'esclavage africain et du colonialisme. L'objectif du projet était de répondre à la loi du 23 février 2005 qui avait pour objectif de mettre en relief « les aspects positifs » du colonialisme.

Pour consulter les conférences et en savoir plus sur nos partenaires nous vous invitons à voir la page de notre blog : http://ideokilogramme.blogspot.fr/p/rencontres-con...

plus...