La Faro : "Oui... tous deux comme ça... libres et sans ordonnance... deux poètes nigauds quoi: Fanon et Artaud. J'ai du mal à jouer franc jeu mais mes émotions valent bien les leurs, si je les écoute... et je comprends alors l'intérêt d'envoyer des phrases... d'être sur terre, sur mes deux jambes, sans trousseaux, ni clés, ni cachetons... à chercher derrière les mots... Tiens un bout de peau, puis un autre!... Eh attrapez Msieurs Dames!"      

Billes de verre, éclats de plomb - Thérèse Bonnétat